slideshow
L’invitation

Détails

Oeuvre: L’invitation
Auteur : THEO ANANISSOH
Genre: Roman
Edition: Edition Elyzad, Mars 2013

Moisant en Touraine, au nord de la Loire. Dans ce village de mille habitants, un écrivain venu d'une région chaude est accueilli en résidence d'écriture pour quatre mois. On l'installe dans un ancien presbytère, on l'invite à déjeuner, on lui présente les uns et les autres. Un unique café, une place du village à peine animée en cet automne ensoleillé, une église déserte. Ces endroits sans aspérités, ces gens plus ou moins retirés de la vie active, prennent peu à peu du relief. Les habitants se muent en personnages de roman. Car les meurtrissures ne sont pas rares, mine de rien ; la haine et la générosité non plus. Tous les ingrédients concourent à faire de Moisant le tranquille théâtre d'un questionnement sur la place de l'autre dans nos sociétés.

Vendredi 18 Juillet 2014 à 18:39
connectez-vous !

0 Commentaire

    Querelle au pays de l'alphabet

    Gragra est une petite fille qui ronchonne tout le temps. Sa maman lui dit bien souvent « Ma pauvre chérie, quand apprendras-tu donc à parler correctement ? Si tu continues comme ça tu deviendras une petite fille sans voix ». Un jour elle ne peut plus parler les voyelles l’ont abandonnées. Il ne lui reste que les consonnes qui adorent trotiller en …

    Lire la suite...

    Dans les mêlées II, où va la littérature Togolaise

    Cet essai approche, de façon très originale, le champ littéraire togolais que l’auteur analyse jusque dans ses menus détails avec un style direct qui a pour heureuse finalité de susciter débats et réflexions ! Débat autour des interrogations essentielles sur  la littérature togolaise. Débat aussi autour des problématiques sur la réception des œuvr…

    Lire la suite...

    Mirage quand les lueurs s'estompent

    Ce roman est un regard critique sur un phénomène de société que connaît le monde de nos jours, le plus dur des supplices : l'enfer que l'on se crée au pays des autres, loin de son paradis natal, à la recherche du bonheur. Les illusions nous emmènent loin, très loin et se jouent de nous en se transformant en cauchemar sans fin quand les lueurs s'es…

    Lire la suite...

    L’esclave

    Akoéba se marie avec  Komlangan  en grandes fastes et s’acquitte honorablement de sa place de dernière  et jeune femme.  Cohabitent dans la maison les autres femmes de Komlangan avec leurs enfants et son frère Mawoulawoé  et son épouse. Mawoulawoé n’est pas le frère de sang de Komlangan, il était un jeune esclave quand le père de Komlangan  l’a a…

    Lire la suite...

    L’Elu de la réforme

    La caravane, le troupeau des peuples africains et son éternelle marche vers sa terre promise, conduit par des culs-terreux de caïds, véritables zigotos, lascars sans lois, plus méchants que les canines d'un lion animiste, bébêtes que le cahier de mathématiques d'un âne du Mali, et éhontés que le sexe d'un prêtre ou d'un imam pédophile. L'Afrique l…

    Lire la suite...

    Lettre ouverte à l’Afrique cinquantenaire

    Mère-Afrique, en route vers la démocratie, depuis les années 90, semble être perdue. Elle erre en dehors du chemin et en est toujours à choisir – sans savoir comment – entre le droit à l’alternance et le devoir de nationalisme. Comme si, sous les tropiques, les deux sont inconciliables. Vingt bonnes années après la vague des euphories démocratique…

    Lire la suite...

Mon Espace membre