slideshow
Esclaves

Détails

Oeuvre: Esclaves
Auteur : KANGNI ALEM
Genre: Roman
Edition: JC Lattès, Paris, 2009

1818, Royaume du Danhomé. Un jeune maître des rituels sert avec dévotion son roi et les dieux. Mais son art est impuissant face à la cupidité des hommes. Il ne peut rien contre le maudit esclavagiste portugais Francisco de Souza qui, en dépit des traités d’abolition, se livre à l’honteux commerce. Il n’est pas le seul : sur la triste côte, du territoire des Fanti à celui des Yoruba de Badagri, 14 forts hollandais, 7 forts anglais pratiquent le commerce des esclaves et celui de l’or, de l’ivoire et de la cire. Un homme, le roi du Danhomé, ose seul s’élever contre la vente de son peuple et la transformation de ses sujets en esclaves ou en gredins capables de razzier hommes et femmes contre des colifichets et une sécurité précaire. Il n’est guère écouté et lorsque son combat menace le commerce, il est empoisonné et destitué. Le maître des rituels qui a participé au complot bien malgré lui, est vendu, séparé de sa famille et déporté au Brésil. A Recife, il est acheté par le Senor Do Nascimento et baptisé Miguel. Il connaît alors la vie d’un esclave ordinaire, travaillant dans les champs de cane. Mais il rencontre un vieil homme, Sule, esclave demi-affranchi, lettré musulman, qui l’aide à supporter son sort et le prépare à la lutte. Deux ans plus tard, il est vendu au seigneur Pereira à Bahia comme esclave d’habitation. Il se lie d’amitié avec Felix Santana, un mulâtre libre, au destin peu commun, chef de la grande révolte des Malês, l’un des plus importants soulèvements d’esclaves qui secoue Bahia en 1835. Miguel est arrêté comme 700 de ses compagnons d’armes et déporté en Afrique. Le 14 avril 1836, il retrouve la terre de ses pères.
A partir de faits réels et au travers de personnages fascinants, Kangni Alem nous conte avec passion cette histoire bouleversante.

 

Vendredi 18 Juillet 2014 à 16:51
connectez-vous !

0 Commentaire

    L'ombre des choses à venir

    Lorsque les dimensions du monde se ramènent à celles d’une cellule. Lorsque le temps qui reste avant de comprendre se réduit à une nuit, une seule, durant laquelle un tout jeune homme nous souffle à voix basse une enfance sortie des âges archaïques. Et lorsqu’un père trop longtemps attendu, un père revenu du bagne, devenu bien malgré lui un héros,…

    Lire la suite...

    INTERFACE

    " L’amour est ce sentiment qui entraine vers un être ou une chose. Il marque l’histoire du monde. Il est recommandé par tous les maîtres. Sa nature intéressée et physique demande de plaire, de séduire, de convaincre, vaincre puis aimer". Togolais, Kodjo AGBEMELE est l'un des écrivain les plus talentueux de son époque. Titulaire d'un Master en S…

    Lire la suite...

    Le boomerang

    A travers l’histoire de Miesa, l’auteur revisite toute la période coloniale avec ses faits sociaux : la polygamie, les sévices corporelles à l’école, la lutte pour l’indépendance … L’image de la femme combattante, de la femme comme objet sexuel, l’irresponsabilité des parents, les croyances en Afrique de l’Ouest etc. , sont également abordées dans…

    Lire la suite...

    L'incarcéré

    Face à une Afrique à construire, où le rôle sensibilisateur et promoteur de l'écrivain est capital, Sénam ne transige pas avec sa prise de position sociopolitique. Et c'est en vain que son compatriote et ami, Adri, tente, tout au long de leur séjour estudiantin à Paris et de leur vie professionnelle à leur retour à leur bercail, de l'influencer af…

    Lire la suite...

    Mirage quand les lueurs s'estompent

    Ce roman est un regard critique sur un phénomène de société que connaît le monde de nos jours, le plus dur des supplices : l'enfer que l'on se crée au pays des autres, loin de son paradis natal, à la recherche du bonheur. Les illusions nous emmènent loin, très loin et se jouent de nous en se transformant en cauchemar sans fin quand les lueurs s'es…

    Lire la suite...

    Rosées lointaines

    « " La misère embrasse mon pays comme une catin affriolante Et mon pays fornique avec elle, et baigne dans le sang et la fiente ! Je lui baise les pieds et je l’embrasse, la terre qui m’a vu naître, En lui demandant : « Pourquoi donc as-tu donné le sein à ces traitres? » Etudiant en Analyses Bio-médicales à l’Ecole Supérieure des Techn…

    Lire la suite...

Mon Espace membre