Madeintogo | Les lyres de septembre
slideshow
Les lyres de septembre

Détails

Oeuvre: Les lyres de septembre
Auteur : AYI HILLAH
Genre: Recueil de poèmes
Edition: Éditions Chloé de Lys, 2008

Publié chez les éditions Chloé des lys, le recueil de textes poétiques « Les lyres de septembre » du poète Togolais Ayayi Gblonvadji Ayi  se situe au carrefour du  mystique et du philosophique. L’auteur à la recherche de lui même pose une série de questions sur la raison des choses. Il existe dans ce monde des forces dont nous n’avons pas l’idée, des forces qui nous dépassent. « Les lyres de septembre » constitue un début de questionnement, un recueil où les questions à défaut d’être répondues donnent naissance à d’autres. Tout commence ici et fini ailleurs. Le cheminement devient alors intéressant quand on se voit pris dans l’univers du poète qui lie à volonté le clair à l’obscur, laissant libre court à son imagination quelque peu débordante. Son amour pour la philosophie, sa soif de connaissance et son inspiration  font de lui une tête rare ; celui là qui traite des sujets variés, tantôt déiste, tantôt philosophe, tantôt conjectural, tantôt rationnel.

Ecrit en vers rimés, chacun des textes du recueil soulève une question, éveille l’esprit et interroge. Les lyres de septembre est un recueil qui situe l’homme dans son univers et en même temps en dehors de l’univers, là où l’esprit, faute de force ne peut avec certitude cerner les réalités pour certains illusoires, pour d’autres inexistantes. Il traite du temps, de la mort et de la vie avec discernement.

Vendredi 18 Juillet 2014 à 18:16
connectez-vous !

0 Commentaire

    Le boomerang

    A travers l’histoire de Miesa, l’auteur revisite toute la période coloniale avec ses faits sociaux : la polygamie, les sévices corporelles à l’école, la lutte pour l’indépendance … L’image de la femme combattante, de la femme comme objet sexuel, l’irresponsabilité des parents, les croyances en Afrique de l’Ouest etc. , sont également abordées dans…

    Lire la suite...

    Rosées lointaines

    « " La misère embrasse mon pays comme une catin affriolante Et mon pays fornique avec elle, et baigne dans le sang et la fiente ! Je lui baise les pieds et je l’embrasse, la terre qui m’a vu naître, En lui demandant : « Pourquoi donc as-tu donné le sein à ces traitres? » Etudiant en Analyses Bio-médicales à l’Ecole Supérieure des Techn…

    Lire la suite...

    Mirage quand les lueurs s'estompent

    Ce roman est un regard critique sur un phénomène de société que connaît le monde de nos jours, le plus dur des supplices : l'enfer que l'on se crée au pays des autres, loin de son paradis natal, à la recherche du bonheur. Les illusions nous emmènent loin, très loin et se jouent de nous en se transformant en cauchemar sans fin quand les lueurs s'es…

    Lire la suite...

    Gaglo ou l’argent cette peste (1983)

     En voulant détourner Gaglo, employeur de banque à Lomé ,de sa jeune femme Dédé ,Kayigan ,riche revendeuse de tissus ,rêvait de faire ,d’une pierre ,deux coups ;d’une part ,combler le vide sentimental laissé par son ex-mari qu’elle avait répudié pour infidélité ;d’autre part , profiter des activités professionnelles de son jeune amant pour relance…

    Lire la suite...

    L’invitation

    Moisant en Touraine, au nord de la Loire. Dans ce village de mille habitants, un écrivain venu d'une région chaude est accueilli en résidence d'écriture pour quatre mois. On l'installe dans un ancien presbytère, on l'invite à déjeuner, on lui présente les uns et les autres. Un unique café, une place du village à peine animée en cet automne ensolei…

    Lire la suite...

    Un reptile par habitant

    Narcisse, professeur de lycée dans une petite ville du Sud d’un pays anonyme, est interrompu en plein acte sexuel avec Joséphine par un coup de fil : Edith, une de ses nombreuses maîtresses, le supplie de venir la voir sans tarder. Lorsqu’il arrive chez celle-ci, il découvre, étendu sur le sol du salon, le corps sans vie du colonel Katouka, Chef d…

    Lire la suite...

Mon Espace membre