slideshow
SENTEURS DES FLEURS FANEES

Détails

Oeuvre: SENTEURS DES FLEURS FANEES
Auteur : Guillaume DJONDO
Genre: Poésie
Edition: Awoudy

Publié aux Editions Awoudy « Senteurs des fleurs fanées » est un recueil de poème écrit par le jeune blogueur et poète togolais Guillaume DJONDO. Ouvrage de 95 pages et composé de 48 poèmes dont entre autre  « la prunelle de mes yeux » « à dieu » et « un amour virtuel », il a été porté à la connaissance du public le 07 mars 2018 à Lomé. Dans ce recueil de poème, l’auteur raconte son histoire à travers des vagues de l’amour, les nattes de déception, les nuages de regrets, les wagons de tristesse……

« Même fanées les fleurs sentent. Parfois bon et souvent moins bon. Elles inspirent par leur essence et irritent par leur dégénérescence ».

Le livre est disponible à 3000 FCFA. Il peut être commandé en ligne via l’adresse suivante : bit.ly/senteursdesfleurs

Contacts : +228 92 18 98 98 / 99 61 48 35 / 90 06 23 27

Mardi 13 Mars 2018 à 09:00
connectez-vous !

0 Commentaire

    Territoires du nord

    A Dapaong, le gérant de la S3G, un professeur de lycée, un médecin et le receveur des PTT sont arrêtés … pour avoir consommé de la viande braconnée dans une réserve nationale et vendue à eux par un homme maintenant en fuite. Version officielle des arrestations. Le lecteur se doute cependant de l’existence d’autres motifs non avoués, dont le plus p…

    Lire la suite...

    L’esclave

    Akoéba se marie avec  Komlangan  en grandes fastes et s’acquitte honorablement de sa place de dernière  et jeune femme.  Cohabitent dans la maison les autres femmes de Komlangan avec leurs enfants et son frère Mawoulawoé  et son épouse. Mawoulawoé n’est pas le frère de sang de Komlangan, il était un jeune esclave quand le père de Komlangan  l’a a…

    Lire la suite...

    La quête d’Amy

    Amy est une jeune femme qui, avant de s’ouvrir, de donner une nouvelle fois son cœur à un homme, fait le point sur les quinze dernières années de sa vie. Ses flash-backs constituent le nœud de ce roman où l’auteur s'est engagée à dénoncer des blessures que personne ne veut panser. …

    Lire la suite...

    Le Paradis des chiots

    El Paraiso. Bidonville d’Amérique latine. Ici vit la pauvreté. Ici règne la violence. Ici domine la loi du plus fort, du plus audacieux, du plus habile. Ici, on ne se pose pas de questions, on agit. Les meutes de gosses qui errent dans les rues au milieu de la crasse, des détritus et des rats le savent bien. En bandes organisées, ils veillent sur …

    Lire la suite...

    Hermina

    De La Havane à Paris, Heberto Prada, auteur plus qu’en herbe, tétanisé par ses lectures, tente d’écrire un étrange roman qu’’il voudrait à la fin intituler Hermina. Du nom de cette jeune fille qu’’il croit née de la Muse qui, un soir, lui a fait découvrir le sens de la littérature. Drôle de personnage, Heberto Prada, qui vit tout entier confiné da…

    Lire la suite...

    La Fête des masques

     Carlos s’approcha du cadavre. Répète ce que tu m’as dit Alberta ! Il leva la main et la rabattit avec une extrême violence sur le visage inerte, les yeux toujours clos.  On a perdu sa langue maintenant, hein Alberta ? On a perdu sa langue, ma mignonne ? Il frappa encore et encore. Soudain son sexe se dressa, plus raide que jamais. Il voulu encore…

    Lire la suite...

Mon Espace membre